Le Rocher de Sigiriya

Sri lanka

Le Rocher de Sigiriya, emblème du Sri Lanka

Voyage au Sri Lanka (2012)

Ce matin, nous partons en direction du rocher de Sigiriya, le site le plus connu du Sri Lanka, attirant de nombreux touristes.

Mais qu’est-ce que ce fameux Rocher de Sigiriya ? Retour à l’histoire du site…

Il s’agit d’un immense rocher d’une hauteur de 370m qui se dresse, seul, en plein milieu de la plaine.  On peut y observer les ruines du palais édifié par le roi Kassapa (477-495). Ce dernier fit construire une forteresse à Sigiriya pour qu’elle soit imprenable. Le roi Kassapa avait tué son père Dhatusena d’Anuradhapura et son frère Mogollana promit de venir venger la mort de leur père. Entourée par la jungle d’un côté et par des douves remplies d’eau et de crocodiles à l’époque (c’est ce que la légende raconte), cette forteresse avait tout pour être imprenable. Mais un jour, son frère vint se venger, Kassapa se rendit et fut exécuté.

Nous commençons la visite par le musée où se trouvent de très beaux objets trouvés sur le site : des colliers, des bracelets, des statues, des plats pour cuisiner…

Ensuite, nous nous dirigeons vers la forteresse elle-même, nous passons devant les immenses douves aujourd’hui recouvertes de fleurs de lotus puis nous arrivons dans les Jardins Royaux au pied du rocher. On y voit la piscine des femmes dédié aux 500 concubines du roi Kassapa. Puis, nous commençons la montée des 1202 marches précisément de Sigiriya. 

Nous entrons par la Boulder Arch, une porte formée par deux immenses rochers. Nous gravissons les marches et découvrons au fur et à mesure les ruines de cette ancienne forteresse. 




La Fresque des Apsaras

Nous arrivons devant les Fresques des Apsaras, mondialement connue, des peintures représentant de belles femmes. Les Apsaras sont par définition des nymphes célestes mais les peintures pouvaient aussi représentées les femmes du roi. Les fresques datent de l’époque et sont très bien conservées, il y a encore beaucoup de détails et de couleurs. Cette très bonne conservation est due à une astuce de l’époque. En effet, le roi Kassapa fit creuser la pierre d’environ 5 centimètres au-dessus de la cavité qui renferme les fresques pour éviter à l’eau de couler à l’intérieur. De ce fait, les peintures ont été préservées de l’humidité, l’eau ne suintant pas sur les parois. Certains Sri Lankais racontent qu’une des femmes peintes serait Mona Lisa, celle de la Joconde. Nous avons vu cette peinture et la ressemblance avec la Mona Lisa de Léonard de Vinci est bien lointaine à notre avis ! 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau