08.07.15 

Jour 13

Road Clearing (Débrouissallement de route)

Pour pouvoir faire d’agréables safaris, il faut entretenir les chemins de terre empruntés par les Jeeps !

Aujourd’hui, munis de sécateurs et de machettes, nous débroussaillons les bords de la route pour permettre un passage plus aisé des véhicules et éviter de se prendre des branches dans la figure en permanence lorsqu’on est à l’arrière. Il faut couper la végétation sur un mètre de chaque côté de la route pour assurer un bon passage des Jeeps. 

Nous taillons la végétation toute la matinée puis remontons dans la voiture, direction Limpopo River ! Au passage, nous croisons la route de Gnous Bleus, d’Outardes kori et même de Steenbock, des petites antilopes que nous n’avions pas encore observées depuis le début de notre séjour…

 

Crocodile Census [Recensement de crocodiles)

Nous pique-niquons sur la rive gauche de Limpopo River, rivière qui marque la frontière entre Botswana et Afrique du Sud à cet endroit.

Nous partons ensuite à pied et longeons la rivière, en scrutant l’eau et les rochers avec nos jumelles pour essayer d’apercevoir des crocodiles.

Il apparait bien vite que les eaux de la Limpopo River est gorgée de caïmans ! Les crocodiles qui habitent cette rivière sont des Crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus). C’est la seule espèce de crocodile de cette région du Botswana. 

 

 


Pour le recensement, nous devons, comme pour les oiseaux et mammifères, marquer les coordonnées GPS, le jour, la date et l’heure de l’observation. Nous devons ensuite estimer, à vue d’œil la taille du crocodile. Si le crocodile prend un bain de soleil sur les rochers, on peut estimer directement la taille mais s’il est dans l’eau et qu’on ne voit que sa tête, on utilise un moyen indirect : on évalue alors la longueur de la tête et on multiplie cette longueur par 5 ou 6 pour obtenir la taille totale du crocodile.

Nous voyons plus d’une dizaines de crocodiles, de taille variée, allant d’1m à plus de 3m de longueur. Sur la feuille de recensement, nous devons également marquer l’attitude du crocodile : prend un bain de soleil, nage, chasse,…

 

 

 

 

Nous avons même la chance de voir un crocodile en train de dévorer un énorme poisson qu’il vient de pêcher !

Plus loin, là où le niveau d’eau commence à baisser et laisse apparaître les rochers sous-jacents, nous croisons un grand troupeau de Cobes à Croissant (Kobus Ellipsiprymnus), traversant le lit asséché de la rivière. Le croissant blanc qui entoure leur croupe est bien visible et le rend tout de suite reconnaissable.

De nouveau, nous apercevons des Steenboks, ces petites antilopes aux yeux de biche sont vraiment mignonnes et me rappelle le dessin-animé Bambi…

Nous rebroussons chemin et remontons à bord de la Jeep, direction le camp Motswiri.

En arrivant au camp, on apprend qu’il n’y a plus d’eau chaude suite à un problème de fuite d’un réservoir… Tant pis ce sera une douche froide ! (on pourrait se dire qu’on est en Afrique, qu’il fait toujours chaud mais ce n’est pas vrai, le soir il fait froid, et la douche était glaciale !)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau