10.07.15 

Jour 15

Aujourd’hui est mon dernier jour au camp, de même que pour les volontaires qui sont arrivés en même temps que moi : tout notre groupe reprend l’avion demain. Ces deux semaines sont passées si vite ! Je n’ai qu’une envie, c’est de rester ici un peu plus longtemps… C’est une raison de plus pour apprécier tout particulièrement cette journée.

Journée à Mothlabeneng, un village botswanais traditionnel

Aujourd’hui, c’est une excursion un  peu particulière qui nous attend car elle ne sera pas réellement consacrée aux animaux : nous nous rendons au village de Mothlabaneng.


 

Les premiers habitants d’Afrique

Avant d’aller au village, nous partons pique-niquer dans le lit d’une rivière asséchée. Une fois arrivée sur le lieu, nous découvrons un immense kopje, que nous nous empressons d’escalader. De plus, ce kopje abrite quelques peintures du peuple San (appelé également Bochiman ou encore Bushmen en anglais).

 

 

 


Les San sont les premiers habitants de l’Afrique, présents depuis 45 000 ans environ. C’est un peuple de chasseurs-cueilleurs qui vivait de façon nomade et au grès des ressources qu’ils trouvaient.

Le peuple San existe toujours aujourd’hui et continue à vivre selon un mode de vie traditionnel et une culture qui leur est propre. Mais leur situation se détériore, ils sont souvent relégués dans des terres ingrates où il est difficile de vivre de la chasse et sont victimes de discriminations au Botswana.

 

 

 

 

 

Les San parlent plusieurs langues qui varient selon les tribus et les régions mais qui ont la particularité d’être « des langues à clics » (certains sons de leur alphabet sont des claquements de la langue).

 

 

 

 

Certaines peintures du peuple San remonte à plus de 10 000 ans, mais on ne sait pas de quand date celles que nous observons. On peut y voir des hommes, des antilopes et autres herbivores peints en rouge. La peinture qu’ils utilisaient était réalisée à partir d’une pierre rouge qu’ils grattaient pour obtenir une sorte de poudre et mélangeaient ensuite cette poudre avec de la graisse. Les peintures reflètent leur mode de vie, rythmée par la chasse des grands herbivores.

La vue depuis le sommet du kopje est  admirable et permet d’avoir un panorama de 360° sur tous les alentours.

Kopje que nous avons escaladé et sur lequel on trouve des peintures du peuple San

Nous redescendons au pied du kopje où nous dégustons notre pique-nique.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau