29.06.15 

Jour 4

Fabrication de papier à base de crotte d'éléphant
 

A 14h30, c’est reparti pour une nouvelle activité…Nous allons fabriquer du papier à partir de bouse d’éléphants ! (encore une histoire de crottes !).

Pour cela, il nous faut d’abord aller chercher de la « matière première », c’est-à-dire du crottin d’éléphant et qui doit être assez frais de préférence… Heureusement pour nous, il y en a partout autour du camp et il n’est pas bien difficile d’en trouver !

Après cette étape, on peut attaquer la fabrication du papier…

Recette du Papier de Crotte d’Eléphant

           Ingrédients :

  • 1/3 de crotte d’éléphant fraîche
  • 2/3 de boîtes d’œufs et papier toilette découpés en morceau
  • De l’eau chaude

       Instructions :

  • Premièrement, enlever les gros morceaux dans les crottes d’éléphants (comme les brindilles, les cailloux, les bouts de bois,…)
  • Dans un seau, émietter la(es) boite(s) d’œuf et le papier toilette en petits morceaux.
  • Ajouter de l’eau chaude au mélange papier toilette/boîte d’œufs et bien malaxer le mélange pour obtenir une sorte de pâte.
  • Ajouter ensuite au fur et à mesure le crottin d’éléphant au mélange puis malaxer et pétrir avec les mains jusqu’à obtenir la texture voulue (on peut rajouter de l’eau chaude si besoin).
  • Voilà, la pâte à papier est prête ! Il ne reste plus qu’à l’étaler finement sur un filet et laisser sécher au soleil. On peut s’amuser à faire différents formats de feuille de papier, ou même des dessins…

 Voilà une recette très utile et que, j’en suis sûre, vous serez impatients de tester… 

Cet après-midi se termine,  l’autre groupe de volontaires revient au camp. Nous allons prendre nos douches (on prend tous à la même heure, car il n’y a de l’eau chaude qu’à partir de 18h)

Un camp qui se veut respectueux de la nature 

J’ai beaucoup apprécié le camp Motswiri car il essaye de préserver au mieux les ressources et éviter toute pollution inutile.

Matériel de construction

Premièrement, les bâtiments du camp sont construits avec des matériaux locaux et souvent naturels (pierres, toits en paille, charpente en bois,…)

Approvisionnement du camp en eau 

Comme vous vous en doutez, l’eau est une ressource rare au Botswana comme partout en Afrique, et surtout en ce moment  lors de la saison sèche. Le camp a été construit près d’une nappe d’eau souterraine. L’eau nécessaire à la vie du camp est pompée dans cette nappe grâce à une éolienne. La nappe se remplit chaque été (qui est paradoxalement la saison où il y a le plus de pluies).

L’eau chaude est produite en partie grâce à un panneau solaire mais cela n’étant pas toujours suffisant, le reste de l’eau est chauffée grâce à un feu de bois allumé en fin d’après-midi, ce qui explique qu’on n’ait pas d’eau chaude toute la journée. Malgré tout, il faut bien sûr éviter d’utiliser trop d’eau et prendre des douches rapides !

Electricité

Il est possible d’avoir un peu d’électricité dans le camp, notamment grâce à un générateur alimenté par des panneaux solaires. En journée, lorsqu’il fait soleil, le générateur est allumé et nous pouvons brancher nos appareils à charger.

Dans chaque tente, nous avons également deux petites ampoules qui fonctionnent le soir grâce à l’énergie solaire accumulée durant la journée.

Nourriture

Tous les restes de nourriture sont déversés près du waterhole pour les animaux.

Nous dînons tranquillement alors qu’il fait déjà nuit. Le ciel est majestueux, on peut voir toute la Voie Lactée, les étoiles sont si nombreuses et si lumineuses, c’est incroyable ! On pourrait rester des heures devant ce spectacle magnifique, à scruter les étoiles lointaines et écouter ce silence profond de la nature qui inspire toujours un grand respect face à l’univers, et nous fait nous sentir tout petit…

Vers 21h, nous allons nous coucher, cela paraît très tôt, mais le rythme de vie est très différent ici et il faut dire qu’après cette heure-là, il n’y a plus grand-chose à faire…Et il commence à faire froid, donc nous avons aussi hâte de nous glisser dans nos duvets bien chauds !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau