21.07.13 

Jour 10

Phnom Kulen

          Sanctuaire de Kulen

                      Vat Preah Ang Thom, le temple du Bouddha Couché

 

 


 

Le cœur du sanctuaire est le Vat Preah Ang Thom, une construction assez impressionnante : il s’agit d’un temple construit au sommet d’un piton rocheux très étroit, qui abrite un Bouddha Couché, sculptée à même ce piton rocheux et datant du XIIIème siècle. Nous commençons à faire la queue derrière tous les  croyants bouddhistes venus en pèlerinage

 

 


 

Nous gravissons peu à peu les marches et finissons par atteindre le temple, plein à craquer. Le piton rocheux sur lequel a été construit le Bouddha est très étroit, un mince couloir permet de faire le tour de la statue couchée et de la voir en entier, mais on ne passe pas à plus d’une personne.

 

 

 



De nombreux fidèles déposent des bâtonnets d’encens au pied de la statue, les mains jointes et la tête baissée, ils adressent une prière à Bouddha… Dans les renfoncements du socle de pierre de la statue, les gens déposent des offrandes, des bâtons d’encens bien sûr, mais aussi de nombreuses fleurs… et plein de billets !

 

 

 

Nous redescendons par un chemin différent de celui que nous avons emprunté pour monter. Devant nous, de nombreuses femmes s’affairent à la cuisine de plats que nous ne connaissons pas et nous paraissent assez atypique, par exemple, une sorte de pâtisseries khmère préparée à base de nouilles de riz qui baignent dans une drôle de sauce verte flashy…

 

 


 

Nous quittons le sanctuaire de Kulen et descendons jusqu’à une cascade où des aires de pique-nique sont aménagées : le week-end, de nombreuses familles viennent pique-niquer ici et profiter de la fraîcheur de la cascade. Là encore de petites gargotes vendent de drôles de plats cuisinés… 

La visite de Phnom Kulen s’achève là et  nous reprenons notre voiture en compagnie de Vanna. Sur la route, nous croisons un serpent qui passe juste devant nous et Deth nous dit de faire un vœu car au Cambodge, croiser un serpent porte bonheur….

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau