21.07.13 

Jour 10

Maison de Ta Mok à Anlong Veng 

 

Vanna nous amène jusqu’à Anlong Veng où se trouve la maison de Ta Mok, pseudonyme de Ung Chœun, célèbre pour sa grande cruauté… Il fut l’un des dirigeants des Khmers Rouges qui prirent le pouvoir en 1975. Renversés par l’armée vietnamienne en 1979, les Khmers Rouges se rendirent coupables de très nombreux crimes, responsables de 1 à 3 millions de morts selon les sources… 

 


 

 

 

La maison de ta Mok est une bâtisse à deux étages plutôt modeste (pour nous européens mais c’est déjà pas une belle maison pour les cambodgiens). Le rez-de-chaussée servait de salle de réunion, c’est là que se réunissaient les principaux chefs du parti pour prendre les décisions importantes lors de la guerre civile puis la prise de pouvoir. La maison de Ta Mok était en quelque sorte le quartier général du parti. 

 

 



Le 1er étage constituait les appartements particuliers de Ta Mok (mais il ne faut pas s’imaginer ça très grand, ça reste une assez petite maison !). Sur les murs, Ta Mok a fait peindre plusieurs fresques, représentant les hauts lieux du Cambodge tel que les temples d’Angkor, Preah Vihear, des paysages de jungle… Il a également fait peindre une grande carte du Cambodge (pour mieux travailler ses stratégies militaires ?) : depuis l’époque des Khmers Rouges, le Cambodge a perdu une petite partie de son territoire, mis sinon les frontières de la carte de Ta Mok sont très proches des frontières actuelles du pays. 

La fin des Khmers Rouges ?

La période des Khmers Rouges reste très ancrée dans l’esprit des cambodgiens et représente toujours un grand traumatisme. Ironiquement aujourd’hui, le dirigeant du pays est Hun Sen… qui n’est autre qu’un ancien Khmer Rouge… Nous sommes étonnés d’apprendre cela étant donné tous les crimes dont se sont rendus responsables les Khmers Rouges et Deth nous fournit des explications supplémentaires. 

 

 


 

Hun Sen combattait aux côtés de Pol Pot, le plus haut commandant des Khmers rouges mais en 1979, il finit par trahir son ancien allié : c’est lui qui appellera l’armée vietnamienne pour renverser Pol Pot et son gouvernement.

Aucune condamnation officielle n’a été effectuée mais de nombreux cambodgiens pensent qu’Hun Sen n’est pas innocent et qu’il a participé aux massacres lorsqu’il était avec les Khmers rouges. 

En 1979, les Khmers Rouges sont donc renversés et logiquement, le pouvoir revenait à Sihanouk, roi légitime du Cambodge. Néanmoins, Sihanouk finit par céder sa place à Hun Sen (Sihanouk garde son rôle représentatif de roi du Cambodge mais n’a que peu d’influence politique). En effet, Hun Sen a menacé le roi en lui affirmant que s’il ne lui laissait pas sa place, il conquerrait le pouvoir par un coup d’état… Sihanouk, qui voulait éviter que le Cambodge rentre à nouveau dans une guerre civile meurtrière et soumettre le peuple khmer à encore plus de souffrance, a décidé de donner son pouvoir à Hun Sen qui encore aujourd’hui, reste le Premier Ministre du Cambodge. Il remporte toutes les élections, sûrement en partie truquées…

De même, la communauté internationale a fermé les yeux et tolère que cet ancien Khmer Rouge reste au pouvoir : elle ne veut pas déclencher un conflit et compte sur la mort prochaine du Premier Ministre pour renouveler la politique du pays et tirer un trait définitif sur cette période noire…

Aujourd’hui, la question est de savoir si le fils d’Hun Sen le succèdera au pouvoir… A suivre !

Nous quittons Anlong Veng et rejoignons Preah Vihear, un autre haut lieu historique du Cambodge, sûrement le plus connu après les Temples d’Angkor. Nous aimerions bien aller le visiter car l’après-midi n’est pas encore terminée et il nous reste pas mal de temps avant le coucher du soleil… Mais personne ne veut nous y emmener (il faut y aller en 4x4) ! Malgré notre insistance, aucun chauffeur ne daigne nous accompagner et nous rejoignons, un peu déçus, notre nouvel hôtel situé à Sra Em, non loin de là.  Tant pis, la visite sera pour demain !

L’établissement dans lequel nous nous trouvons est très joli et même assez luxueux : il vient à peine d’être construit et sur les 50 chambres que l’hôtel compte, nous sommes les seuls clients ! C’est assez incroyable !

Nous profitons de la piscine et le soir allons diner sur la terrasse en bois de l’hôtel : j’ai pris un hamok de poisson et je crois que c’est le meilleur que j’ai mangé du voyage !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau