23.07.13 

Jour 12

Petit déjeuner à Stung Treng

Nous nous levons de bonne heure et allons prendre le petit-déjeuner en ville : on découvre cette fois-ci des rues bien plus animées qu’hier soir !

Aujourd’hui, direction Ban Lung, ville de la province du Ratanakiri, qui comme celle de Stung Treng, est encore assez sauvage et peu habitée.

La province du Ratanakiri est connue pour abriter des minorités du Cambodge : des peuples tels que les Kreung, les Tampuon,…

Cascade de Kinchaan

Notre premier arrêt se fait à la cascade de Kinchaan aux eaux rouge terre, cette cascade n’a rien d’exceptionnel mais c’est un joli endroit. Près de celle-ci, des maisons traditionnelles des minorités cambodgiennes ont été construites, en guise d’exposition.

Boeng Yeak Lom

Principale attraction de Ban Lung, le Boeng Yeak Lom est un lac volcanique aux eaux turquoise, réputées pour leurs bienfaits. En effet, le lac est issu de la remontée d’une nappe souterraine, et ses eaux sont chargées en minéraux. Tout autour du lac, et dans l’eau également poussent des plantes médicinales.

Il est possible de s’y baigner et de nombreux autochtones viennent y barboter mais comme aujourd’hui il ne fait pas très beau, il n’y a personne.

 


 

Le lac appartenait avant aux minorités qui peuplent la région mais le gouvernement du Cambodge  a décidé d’en faire une attraction touristique, il n’appartient donc plus vraiment à ces peuples autochtones.

Le lac n’est pas très grand, circulaire et étonnamment symétrique. Nous décidons d’en faire le tour en parcourant un sentier rendu très boueux et glissant par les pluies, et aussi très étroits.

De nombreuses plantes poussent le long des rives dont un arbre, l’Hopea Odorata. C’est cette arbre qui sert à la construction des barques de pêcheurs : lorsque ce bois est en contact avec l’eau, il est quasiment incassable d’où son utilisation très répandue.

A la fin du tour du lac, nos chaussures sont pleines de boue, et pour ne pas salir la voiture, nous allons les rincer dans le lac : un petit promontoire avec des escaliers en bois permet de descendre dans l’eau et nous sommes surpris de voir à quelle point elle est chaude ! Pour un peu, nous mettrions nos maillots de bain et ferions un petit plongeon.  Mais le temps calme nos ardeurs, une forte averse éclate et nous rejoignons en courant notre véhicule !

Ban Lung

Nous faisons un rapide tour à notre hôtel à Ban Lung – qui offre par ailleurs une belle vue sur le lac Boeng Kansaign – pour déposer nos valises et repartons pour déjeuner en ville. Cette ville est un vrai îlot de civilisation perdu au milieu d’immenses forêts tropicales…

Déforestation au Ratanakiri

Nous nous dirigeons vers Bokheo et le long de la route s’étalent des hectares de plantations d’hévéas : c’est la sève de ces arbres qui donne le très connu caoutchouc. Si l’industrie de la production de caoutchouc fleurit, elle se fait au détriment des grandes forêts, qui sont peu à peu coupées pour laisser toujours plus de place aux cultures humaines…On trouve aussi de plus en plus de culture de manioc, et même des exploitations pétrolières ! 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau