29.07.13 

Jour 18

Bokor...

 

 

 

 

Ayant épuisé tout ce qu’il y avait à faire aux alentours et nous restant tout l’après-midi de libre, nous décidons de tenter la visite de Bokor, terme qui signifie la « bosse du taureau » en cambodgien.

Au sommet de « la bosse du taureau » ou autrement dit la colline,  se trouve une immense statue, d’une dizaine de mètres, représentant la « Dame Noire », femme blanche à la chevelure noire attachée en chignon et assise en position du lotus.

De petites statues assez kitchs représentant des animaux comme le tigre, le cobra, singe, taureau et d’autres bordent le socle en escaliers bleu de la statue.

Plusieurs familles viennent déposer de l’encens et adresser une prière à la Dame Noire, divinité mystérieuse vénérée par les Cambodgiens de la région mais dont on ne sait pas grand-chose.

 

 

 

 

Le Lonely était encore une fois un peu trop positif à l’égard de cet endroit ! D’après eux, Bokor étant classé comme parc national, on pourrait même y trouver des tigres… le seul qu’on ait vu est celui au pied de la statue !
Nous sommes rarement tombés aussi bas en termes de visite…

Le seul avantage de Bokor est qu’il offre une belle vue sur le littoral en contrebas, qui serait bien plus beau sous un soleil qui nous fait tant défaut ces jours-ci….

 

Nous continuons à explorer le parc de Bokor et allons « visiter » l’ancien casino…Aussi étonnant que cela puisse paraître un casino avait été construit à cet endroit, perdu au milieu de nulle part, loin de toutes habitations… Le casino tombe en ruine et bientôt, nous ne pouvons même plus l’apercevoir à cause de l’épais brouillard qui nous enveloppe. Là, on est vraiment au bout du bout…

Et ce qui est plus surprenant encore, c’est qu’un nouveau casino flambant neuf a été reconstruit, un peu plus loin dans Bokor et qu’y passer une nuit coûte 250 euros ! On se demande qui vient jusqu’ici pour jouer au casino… De plus, le bâtiment est particulièrement moche.

Normalement, nous aurions dû apercevoir les vestiges d’une résidence royale et d’une église datant de l’époque de l’occupation française mais il y avait tellement de brouillard que nous n’avons rien pu voir.

Arrivée à Sihanoukville

Nous laissons derrière nous Bokor dont la visite nous laisse assez perplexe et rejoignons Sihanoukville, grande station balnéaire du pays. Sihanoukville est un coin assez touristique, surtout en saison sèche.
Le soir nous sortons dans les rues qui sont plutôt animées et passons devant de nombreuses pizzerias qui proposent des « Pizza Herb », c’est-à-dire une pizza au cannabis…que nous ne goûterons pas ! On se contentera des classiques margaritas !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau