18.07.13 

Jour 7

Des Apsaras à Siem Reap




Une fois rentrés à l’hôtel, nous nous reposons un peu puis nous nous préparons pour aller assister à un spectacle de danse traditionnelle des Apsaras. 

Nous arrivons à l’Apsara Theater, un très beau bâtiment. Une grande table centrale réunit tous les convives devant la scène où va se dérouler le spectacle. On nous sert un délicieux et très copieux repas composé de samossas, des nems, de la soupe de porc, du hamok de poisson, du riz,… Et un dessert très original et exquis : des cubes de citrouilles caramélisés au lait de coco… Un mariage assez inattendu mais réellement délicieux.

 


Pendant que nous mangeons, le spectacle commence et nous voyons affluer sur scènes les premiers danseurs et danseuses affublés de costumes très colorés.

Nous assistons à 5 danses traditionnelles cambodgiennes :

          Le Ballet des Apsaras 

Les Apsaras étaient des danseuses à la limite de la divinité, ni tout à fait humaine ni tout à fait déesse. Ces femmes étaient vénérées est très appréciées et revêtent aujourd’hui un aspect mystique. Ce type de danse avait souvent lieu lors de diverses cérémonies religieuses à l’époque angkorienne.

>> Voir la vidéo

 


 



          Danse des Pêcheurs

Cette danse, très joviale, décrit une approche amoureuse entre deux jeunes personnes, en dépeignant avec humour leurs techniques d’approche.

>> Voir la vidéo 

 

 


 

          Danse de Mekhala 

La danse de Mekhala dépeint le combat entre Ream Eysaur, un démon portant une hache et Moni Mekhala, la déesse des eaux, qui finit par remporter la victoire.

>> Voir la vidéo 1
>> Voir la vidéo 2


 
 

 

 

          Danse des Noix de Coco 

Une danse entraînante grâce au claquement des noix de coco qui provoque étonnamment une jolie mélodie !

>> Voir la vidéo 1
>> Voir la vidéo 2 

 
 


 

          Légende du Reamker 

Cette danse célèbre un épisode du Ramâyana, grand récit épique cambodgien, où la princesse Neang Seda est emprisonnée par le démon Reap. Elle finit par être libérée par son époux, aidée par le général Hanuman, chef des singes blancs.

>> Voir la vidéo 1
>> Voir la vidéo 2 
>> Voir la vidéo 3
>> Voir la vidéo 4

Les danses khmères reposent sur une gymnastique complexe des mains et des pieds et chaque gestuelle revêt une signification symbolique.
L’Apsara Theatre nous a distribué un petit prospectus très intéressant qui décrit les danses, les principaux personnages du Ramâyana, les positions des mains et leur symbolique ainsi que les instruments de musique traditionnels utilisés lors des danses.

Nous quittons l’établissement enchantés par ces belles danses qui nous ont permis de découvrir un domaine important de la culture khmère.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau