20.07.13 

Jour 9

LES TEMPLES D'ANGKOR 

Beng Mealea, un temple perdu dans la jungle

 


 

 

Au milieu d’une jungle humide, se dessinent dans la brume les contours indécis du temple de Beng Mealea envahi d’une végétation verdoyante. Ce temple s’est lentement effondré au cours des siècles, à l’abri de tout regard humain. Des blocs de pierres basculés jonchent l’allée principale qui mène à l’entrée du temple.  Nous pénétrons à l’intérieur de ce sanctuaire oublié et admirons les divers bâtiments qui sont peu à peu recouverts par de fines couches de mousse verte. 

La nature reprend ses droits et la végétation a envahi les divers temples, formant un tableau grandiose. On aperçoit de ci de là des bas-reliefs et des statues tombés au sol, la plupart du temps fractionnés en blocs rectangulaires, qui témoignent de la grandeur de la civilisation angkorienne.

Construit aux alentours du XIIème siècle, ce temple reste encore aujourd’hui un mystère historique, car on ne sait pas réellement à quoi il servit et pourquoi il se trouve aussi éloigné des autres temples d’Angkor (il est situé à 70km de Siem Reap par la route, distance non négligeable à l’époque angkorienne !). L’hypothèse la plus répandue est celle selon laquelle le Temple de Beng Mealea aurait servi « d’essai » avant de construire le grand temple d’Angkor Vat, pour permettre aux architectes de s’entraîner. En effet, Beng Mealea présente une architecture très similaire à celle d’Angkor Vat, mais en plus petit.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau