30.10.12 

Jour 2

Ce matin, nous faisons la rencontre de notre guide, Ayman. Nous partons à 8h00 en direction des premières merveilles de l’Egypte : les fameuses pyramides. Nous avons la grande chance d’expérimenter encore une fois le trafic égyptien où se mêlent voitures, touks-touks et charrettes plongés dans d’incessants bruits de klaxons ! Mais d’un côté, ces embouteillages se comprennent quand on sait que la ville compte plus de 20 millions d’habitants, ce qui est très impressionnant !

 

Les Pyramides de Gizeh

Nous sommes assez étonnés lorsque nous arrivons devant les pyramides puisqu’elles sont presque dans la ville et malheureusement pour nous il y a pas mal de brouillard sur le site qui est dû en partie à la pollution de la ville égyptienne.  Nous nous avançons devant les imposants édifices de blocs de pierre… Mais avant de commencer, notre guide nous fait un petit cours d’histoire… Il nous pose quelques questions et voit tout de suite qu’on ne connait pas grand-chose à l’histoire égyptienne…Pour combler nos lacunes, il nous offre ces quelques explications.


Le début de l’ère pharaonique

En des temps très éloignés, la terre d’Egypte était divisée en deux : la Haute-Egypte et la Basse-Egypte. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la Haute-Egypte n’est non pas située au Nord mais au Sud et la Basse-Egypte au Nord.  On a appelé le Nord de l’Egypte la Basse-Egypte car elle se trouve en aval du Nil et est composée principalement de reliefs plats, à l’altitude peu élevée. Le Sud de l’Egypte porte donc le nom de Haute-Egypte car elle s’étend en amont du fleuve et présente de plus des reliefs plus élevés. Leurs symboles sont, pour la Basse-Egypte, le lotus et, pour la Haute-Egypte, le papyrus. Le roi de la Haute-Egypte portait une couronne appelée hedjet  signifiant  « la blanche » tandis que l’homme à la tête de la Basse-Egypte arborait une mitre nommée  desheret, signifiant « la rouge ». Vers 3100 avant J-C, Narmer, roi de la Haute-Egypte conquit la Basse-Egypte et unifie les deux régions, devenant ainsi le premier pharaon de la terre égyptienne telle qu’on la connaît aujourd’hui. Pour marquer la nouvelle union qui rattachait les peuples de la Basse et Haute-Egypte, Narmer fusionna les deux mitres ; ainsi naquit le pschent, une double couronne signifiant « Les Deux Puissantes » en ancien égyptien. Commence alors la longue histoire de l’Egypte Antique qui vit à sa tête trente dynasties différentes qui régnèrent sur cette terre qu’on surnomme souvent le « don du Nil » durant plus de 3000 ans. Ces dynasties peuvent être réparties en trois périodes, l’Ancien Empire, le Moyen Empire et le Nouvel Empire (ou l’Ancienne Période, la Moyenne Période et la Nouvelle Période).


Revenons-en aux pyramides

La période de construction des pyramides de Gizeh remonte aux 3ème  et 4ème dynasties vers 2500 avant J-C et fait donc partie de l’Ancien Empire.  Les pyramides constituent l’ultime demeure du roi, comme un immense tombeau jaillissant du sable. Ces fameuses pyramides ont fait couler de l’encre et sont un puits de mystères qui ne semble jamais s’épuiser. Des égyptologues et même des « pyramidologues » (selon certain, l’étude des pyramides serait devenue une science à part entière !) ont passé leur vie à chercher les secrets de la dernière demeure des rois. A quoi servaient-elles ? Comment des édifices si grands dont la précision technique est si incroyable ont-ils pu être construits à l’époque où seul un matériel rudimentaire existait ? Certaines questions ont trouvé une réponse, d’autres demeures des énigmes… Certaines réponses ont été apportées mais beaucoup font débat ; les secrets des pyramides n’ont pas fini d’intriguer les chercheurs comme le public…

 

 

 

 


 

Après nous avoir livré quelques évènements clés de l’Egypte, Ayman poursuit ses explications sur les pyramides. Il nous demande alors pourquoi les tombeaux des rois ont une forme pyramidale. C’est une question qu’on ne s’était pas posés mais qui a tout de suite piqué notre curiosité. Ayman nous a alors expliqués…

Pourquoi les tombeaux des pharaons égyptiens ont-ils une forme pyramidale ?

En effet, c’est une des premières questions que l’on peut se poser : pourquoi une pyramide ?  Il faut pour comprendre cela, remonter encore plus loin dans le temps. Les premiers rois qui firent de la terre égyptienne leur royaume étaient enterrés très simplement On creusait un simple trou dans le sable dans lequel on  déposait le corps du défunt.

Cependant, un premier problème est apparu : les cadavres des rois étaient déterrés et mangés par les animaux. Les égyptiens ont alors posé une dalle par-dessus la tombe du roi pour protéger ses dépouilles.

Les pharaons commencèrent à trouver que les tombeaux royaux étaient bien trop modestes  et ainsi, on rajouta des dalles de dimension décroissante par-dessus  la première ce qui aboutit aux premières formes de pyramides telles celles de Saqqarah.







Cependant, ce n’est pas l’unique raison de l’utilisation de la forme pyramidale. Dans les croyances égyptiennes, le soleil était le dieu qu’il nommait Rê. La forme des rayons partant du Soleil correspond à un triangle et c’est pour se rapprocher du dieu Râ que les pharaons désirèrent des tombeaux en pyramide. Ce sont aussi les progrès techniques qui ont permis de construire de vraies pyramides et non plus des tombeaux en escaliers comme cela se faisait à l’époque des pyramides de Saqqarah. Avec ce tombeau en forme de rayon de soleil, les égyptiens pensaient que le pharaon pourrait rejoindre plus facilement Rê….

 


 

Après ces quelques explications qui éveillent notre curiosité, nous partons à la découverte de la première pyramide, celle de Khéops. L’édifice est gigantesque.  Nous montons sur les premiers blocs de pierre à la base de la pyramide pour faire quelques photos. C’est impressionnant de se dire qu’on se tient là où 46 siècles auparavant se tenaient les ouvriers égyptiens qui bâtirent ce chef-d’œuvre architectural… Une deuxième question se pose alors, à laquelle Ayman nous répond : comment les égyptiens ont-ils réalisé cette prouesse technique et architecturale de construction ?

Comment les égyptiens ont-ils construit les pyramides ?

La construction d’une pyramide est une œuvre monumentale, qui mobilise des milliers d’hommes, des tonnes de pierres et nécessite beaucoup d’argent. A l’inverse de ce que l’on pense en général, ceux qui construisaient les pyramides n’étaient pas des esclaves mais des ouvriers égyptiens. En effet, on a retrouvé des gravures de noms d’égyptiens sur les pierres des pyramides ce qui attestent qu’ils n’étaient pas des esclaves mais bien des ouvriers car seuls les personnes non égyptiennes pouvaient être des esclaves et ne portaient donc pas un nom égyptien. Pourquoi les ouvriers venaient-ils  et accomplissaient-ils ce travail si dur ? Tout simplement parce que le pharaon était vénéré au même titre qu’un dieu et que les croyances étaient ancrées bien profondément  dans les mœurs de ces peuples anciens.

La construction d’une pyramide commence à la naissance du pharaon. A peine le nouvel héritier vient-il au monde qu’on prépare déjà son lit de mort ! Mais cela est tout à fait compréhensible : il faut à peu près 25 ans pour construire une pyramide. On prend encore mieux conscience de l’ampleur des travaux lorsqu’on sait que la pyramide de Khéops, la plus grande de Gizeh avec ses 137m de haut (elle mesurait 146 m au départ mais a perdu quelques mètres) possède 11 m de fondation sous terre !  La pyramide de Khephren culminant à 136 m de haut ainsi que Mykérinos, beaucoup plus petite, avec 62 m sont tout autant impressionnantes. L’hypothèse la plus répandue quant à la construction des pyramides, mais dont on n’est toujours pas totalement sûr, est la suivante : on construisait une base carrée puis on fabriquait des escaliers en brique qui montaient jusqu’au sommet de cette base, on construisait à nouveau une base carrée, réplique de la première mais en plus petite, on ajoutait un autre escalier et ainsi de suite.  On pourrait donc imaginer un escalier en colimaçon qui monterait au fur et à mesure de la construction de la pyramide.

A la fin, on cassait les escaliers, du haut vers le bas cette fois-ci, ce qui permettait le ravalement progressif de la façade. 

Pour construire les pyramides, les égyptiens utilisèrent principalement du calcaire et pour le revêtement, du granit. Les pyramides sont le témoignage des prouesses architecturales des égyptiens du temps pharaonique. Après 46 siècles d’existence, elles se dressent toujours devant les touristes émerveillés, fascinés par leur grandeur autant que par leur signification et leurs secrets les plus cachés !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau