Home 3 Sommaire

06.11.12 

Jour 9

Quartier Copte
 

Le Quartier Copte ouvre enfin ses portes et nous arrivons au moment où le quartier s’éveille : de nombreux enfants se rendent à l’école, accompagnés de leur mère. Nous apercevons pour commencer, une ancienne tour romaine.

 

Le Quartier Copte est surtout connu pour abriter un nombre élevé d’église sur un tout petit périmètre. Mais avant de commencer la visite de  ces églises, Ayman nous fait un petit rappel de l’histoire globale de l’Egypte :

Grandes lignes de l’Histoire de l’Egypte :

- vers 3300 avant J-C : unification de l’Egypte par le roi Narmer, => début des temps pharaoniques
- vers 330 avant J-C : arrivée d’Alexandre Le Grand  => début de l’époque gréco-romaine
- vers 45 après  J-C :  arrivée de Saint-Marc, introducteur de la religion chrétienne en Egypte => début du christianisme
- vers le VIIème siècle après J-C : les chrétiens demandent aux arabes de les protéger  contre les gréco-romains qui ont adopté la religion pharaonique et persécutent les chrétiens => début de l’islam

         Eglise Saint-Serge

La première église que nous visitons est l’église Saint-Serge, l’une des plus anciennes églises chrétienne, construite aux alentours du IIIème ou IVème siècle après J-C. L’Eglise a été nommée Saint-Serge en hommage à un ancien général de guerre qui s’est converti au christianisme. Outre cette nomination due à un saint peu connu, cette église présente une histoire intéressante. Les chrétiens ont édifié une église à cet emplacement précisément car selon la croyance, c’est dans ce lieu où se trouvait auparavant une grotte que la Sainte Famille se serait réfugiée. Jésus était promis au trône d’Israël. Or Hérode, le roi de ce royaume, sut qu’un héritier de son trône avait été désigné et peu désireux d’abandonner le pouvoir, il voulut l’éliminer. Il ordonna alors que l’on tuât tous les garçons âgés de moins de deux ans pour empêcher à tout prix Jésus-Christ de lui succéder. Cet évènement est plus connu sous le nom du « Massacre des Innocents ». Pour échapper à ce génocide, Jésus et la Sainte Famille se sont cachés en maints endroits de l’Egypte et à l’emplacement de chacune de leur cachette a été érigée une église, comme celle de Saint-Serge. Au fond de l’église, des escaliers descendent dans la grotte où s’était réfugiée la Sainte Famille, aujourd’hui transformée en crypte, auquel les touristes n’ont pas accès.

Les chrétiens d’Egypte : les coptes

C’est à peu près 20 millions de coptes qui vivraient aujourd’hui en Egypte, et malgré une communauté musulmane qui reste majoritaire (60 millions) ils sont assez présents dans la population.

            Histoire du mot « copte »

Le mot « copte » provient du nom grec de l’Egypte : Αἴγυπτος , transcrit « Aigyptos ». Ce nom « copte » a tout d’abord été utilisé pour désigner le peuple égyptien dans son ensemble. Vers 45 après J-C, Saint-Marc introduit le christianisme en Egypte. Une communauté chrétienne se forme mais est persécutée par les égyptiens pratiquant encore en majorité les croyances pharaoniques. Au VIIème siècle, les chrétiens appellent les peuples arabes pour lutter contre les Egyptiens polythéistes qui les persécutent. Les arabes acceptent et finissent par éradiquer la religion pharaonique au profit de la religion chrétienne. Le mot « copte » est alors utilisé pour différencier le peuple égyptien autochtone devenu principalement chrétien, du nouveau peuple arabe qui s’installe sur les terres égyptiennes. Le terme « copte » acquiert peu à peu sons sens actuel, désignant aujourd’hui la communauté chrétienne d’Egypte, qui, du coup, se considèrent comme les « véritables égyptiens » au contraire des musulmans qui sont arrivés après.

            Symboles coptes

Le poisson

Les chrétiens sont dans un premier temps persécutés en Egypte par le peuple pratiquant les croyances pharaoniques. Pour se reconnaître entre eux sans se faire prendre, ils utilisent un stratagème. Quand un homme chrétien en rencontrait un autre, il traçait sur le sol un demi-cercle. Si l’homme rencontré était aussi chrétien, il traçait lui aussi un demi-cercle, en sens inverse du premier, formant ainsi un poisson. Si l’autre homme n’était pas chrétien, le demi-cercle tracé dans le sable passait inaperçu. C’est ainsi que le poisson est devenu un important symbole pour les coptes.






La Croix Copte

Les premiers chrétiens égyptiens ont d’abord utilisé un symbole de la religion pharaonique,  la clé de la vie ou l’Ankh, car ils n’avaient pas le droit de pratiquer leur religion. Les chrétiens avaient choisi ce symbole car il ressemblait à la croix de bois où Jésus fut crucifié. Plus tard, lorsqu’ils furent libres de pratiquer leur religion, ils transformèrent la clé de la vie en l’actuelle croix copte.

 

 




La main copte

On représente souvent les mains comme ci-contre :

Le pouce, l’index et le majeur représente la Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Le pouce et l’annulaire reliés représentent un cercle. Ainsi, la Trinité est inscrite dans un cercle et montre que le Père, le Fils et le Saint-Esprit ne sont qu’une et même personne, qui s’incarne en Dieu. 

 

L’architecture d’une église copte

La forme d’une église copte rappelle la forme de la clé de la vie (ou Ankh), premier symbole utilisé par les coptes en tant que croix.

La charpente en bois de l’église, en forme d’arc de cercle, symbolise l’arche de Noé.

Enfin, les églises coptes utilisent des coupoles, pour symboliser l’éternité. C’est la voûte céleste, le ciel, où se trouve le paradis et donc la vie éternelle.


 


          Synagogue Ben-Ezra

Cette synagogue est un vrai chef d’œuvre architectural. D’extérieur, elle n’a rien d’exceptionnelle mais c’est l’intérieur qui fait tout son intérêt. Deux rangées de colonnes en marbre blanc soutiennent le premier étage protégé par une rambarde de bois aux riches motifs sculptés. Cet étage aux teintes d’ébène contraste avec le bas de l’église aux couleurs royales. Au centre, se trouve une estrade balustrée de marbre blanc aux contours esquissés par des dorures. C’est le bimah, depuis lequel se lit la Torah lors de la messe. Un épais livre de pierre aux écritures dorées très anciens et précieux présente les 10 commandements. Le bimah donne sur l’Aron Kodesh, une arche sacrée tournée vers Jérusalem. Encadrée par deux fines colonnes, la partie supérieure recouverte de feuilles d’or est entourée d’une luxueuse tenture de velours rouges, parsemée régulièrement de motifs dorés. Cette synagogue inspire luxe et richesse à tous ceux qui la contemple mais on ne peut malheureusement pas la prendre en photo.

Pourquoi la synagogue Ben Ezra possède-t-elle une architecture d’église copte ? 

Le premier étage est caractéristique d’une église copte, de même que l’agencement général. Lorsque les arabes attaquèrent l’Egypte, ils autorisèrent les chrétiens à conserver leur religion à une condition : payer des taxes. Ceux qui ne les payaient pas étaient tout simplement tués. C’était le même système pour la construction des églises, les chrétiens pouvaient en construire tant qu’ils voulaient en payant des taxes. C’est aussi à partir de cette période que les chrétiens commencèrent à peindre des icônes (alors qu’avant la représentation de leur religion était interdite) pour transmettre leur religion à un peuple qui majoritairement, ne savait ni lire ni écrire. 
Malheureusement pour les chrétiens, il est arrivé un moment où ils n’eurent plus assez d’argent pour payer toutes les taxes de leurs nombreuses églises, et ils finirent par en vendre une aux juifs, celle qui est devenue l’actuelle Synagogue de Ben-Ezra. Les chrétiens vendirent précisément cette église car ils savaient qu’elle intéressait les juifs, parce que Moïse aurait vécu à l’emplacement de celle-ci.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau