19.07.12 

Jour 9

Fête de Katagarama (suite)

Pèlerinage

Il y a beaucoup de personnes installées à même le sol. Toutes ces familles dorment sur place pendant les dix jours que dure la procession ! Il y a des ustensiles de cuisine, des paillasses pour dormir bien que la plupart des gens dorment à même le sol ! Beaucoup de personnes se sont rendues à pied à Kataragama, c’est une sorte de pèlerinage.  Les pèlerins partent de Jaffna au nord du pays le jour de l’Esala Poya (la peine lune) , rejoignent Kataragama par la côte et parcourent ainsi des centaines de kilomètres à pied.  Toutefois, d’autres personnes ne font qu’une petite partie du pèlerinage. C’est une des plus grandes fêtes du pays avec la Perahera de Kandy qui attire des milliers et des milliers de personnes. Nous ne sommes que le premier jour de la fête, la première procession aura lieu ce soir mais il y a déjà foules et certaines personnes dorment à Kataragama depuis plusieurs jours déjà pour être sûr d’avoir une place. Encore une fois la ferveur religieuse nous étonne !

 

 

 

 


Nous visitons la mosquée ul-Khizr, un bel édifice vert, couleur symbole de l’islam. Après, nous assistons aux bains des éléphants dans la rivière Menik Ganga où les fidèles se purifient également. Les éléphants feront partie de la procession et comme les hommes, eux aussi doivent se purifier. Nous arpentons ensuite les allées en attendant qu’elles soient illuminées. La procession est censée commencer à 20h mais comme c’est le premier jour de la fête il y a du retard, la procession ne commencera qu’ 22h et nous ne pourrons pas y assister. Nous attendons près d’une entrée où  ne cessent d’affluer des milliers de sri-lankais.

Des danseurs commencent à arriver. Ils viennent de tous les coins du pays et participeront à la procession de ce soir. Les éléphants seront décorés pour l’occasion. Des croyants se feront, comme nous l’avons vu au bord de la route, pendre par des crochets au bout d’un arbre, d’autres marcheront sur le feu, comme nous l’avons vu à Kandy. La fête de Kataragama se clôture par la cérémonie de la pluie et de l’eau dans la Menik Ganga pour invoquer la pluie pour les récoltes. Nous attendons un long moment parmi la foule et enfin les lumières au-dessus des allées s’allument, c’est vraiment beau et on arrive à s’imaginer quel spectacle grandiose doit constituer cette procession. 

Les gens commencent à s’agglutiner derrière les barrières pour avoir la meilleure place pendant que nous quittons les lieux, avec quelque regret de ne pas pouvoir assister à la fête, direction l’hôtel. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau