23.07.14 

Jour 10

Eglise de Pançarlik 

Cette église un peu perdue fait partie d’un ancien complexe qui abritait en plus un monastère. Ce complexe date du Xème siècle et l’église abrite encore aujourd’hui des fresques de cette époque.



Quand il y a des fresques, on est presque sûr à chaque fois qu’elles datent du IXème siècle au minimum car avant, du Ier au VIIIème siècle, l’exécution de fresques étaient interdites, c’est ce qu’on appelle la période iconoclaste. En effet, toute représentation d’icône était formellement interdite et soigneusement détruites si certains avaient bravé l’interdiction. On pensait que les représentations du Christ n’étaient pas autorisées dans la religion. Or, au VIIIème siècle, l’histoire suivante (déjà raconté au début de mon carnet de voyage) se répandit :

            Légende

Il y a plus de 2000 ans, un saint homme vivant à Urfa (ville actuelle de la Turquie, appelée aujourd’hui Sanliurfa), tomba malade. A la même époque, Jésus prêchait la parole divine dans la région et le saint homme, ayant entendu parler des miracles accomplis par ce jeune homme, écrivit à Jésus pour lui demander de venir le guérir. Lorsqu’il reçut la lettre, Jésus se vit contraint de refuser car il était dans l’impossibilité de se rendre à Urfa. Il prit alors un morceau de tissu blanc et y essuya son visage en sueur. Le tissu garda la marque de son visage et Jésus l’envoya au saint homme d’Urfa. Lorsque le malade reçut le paquet, il appliqua le tissu miraculeux (qui avait gardé l’empreinte du visage de Jésus tout au long du voyage !) sur son propre corps et guérit aussitôt.

A partir de là, certains groupe de chrétiens dirent que c’est Jésus lui-même qui avait exécuté la première fresque du monde (en laissant son empreinte dans le linge blanc) et que du coup, cela signifiait que l’on pouvait représenter le Christ. Dès lors, les fresques prospérèrent dans toutes les églises de la Turquie.

On retrouve, dans l’église de Pançarlik toujours les mêmes épisodes de la Bible représentés, que l’on commence à bien connaître !

Visite de la Vierge à Elisabeth
(les deux sont en train de se faire la bise)

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Jésus en train de prêcher

 

La Fuite en Egypte

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

La Mort de la Vierge (aussi appelé la Dormition de la très Sainte Mère de Dieu)

Les chrétiens avaient une drôle de façon de représenter le corps féminin !
 

Le terme « dormition » désigne la mort de la Vierge puis la montée de son corps au ciel. La montée du corps de la Vierge au Ciel est célébrée lors de l’Assomption. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau