26.07.14 

Jour 13

Priène 

Priène est, comme Aphrodisias une ancienne cité antique. Se situant autrefois au bord de la mer Egée, Priène fut une importante cité maritime, notamment car elle faisait partie des 12 villes membres de la Ligue des cités ioniennes côtières. Cette ligue se réunissait une fois par an à Priène.

Il ne reste plus grand-chose de cette ville, et il faut pas mal d’imagination pour imaginer ce qu’elle était, néanmoins le cadre est magnifique et le calme du lieu appréciable.

Dans Priène, on remarque que les rues suivent un plan en damier ou plan hippodamien c’est-à-dire que les rues sont rectilignes et perpendiculaires lorsqu’elles se croisent. Ce plan fut inventé par Hippodamos de Milet (Vème siècle avt J-C), Milet étant une ville voisine de Priène. 

Théâtre

Comme dans le reste de Priène, les constructions sont caractéristiques de la période hellénistique. Le théâtre de Priène est un des théâtres hellénistiques les mieux conservés. Différents spectacles et pièces étaient joués devant les quelques 6500 spectateurs que pouvait accueillir le théâtre.

En sortant du théâtre, nous passons devant les ruines d’une église.

Eglise

 

 

 

 

 


 

Temple d'Athéna

Nous continuons jusqu’au grand Temple d’Athéna dont subsiste quelques colonnes debout mais dont la plupart sont couchées au sol, démantelées en rondelles, comme les pièces d’un immense puzzle qui ne demande qu’à être de nouveau assemblé. En s’approchant du bord du temple, on se rend compte que l’on se retrouve devant une sorte de falaise, surplombant des hectares de champs rectangulaires et verdoyant. Il faut imaginer qu’à l’époque, il y avait la mer qui venait presque jusqu’au Temple d’Athéna. 

Dans l'Antiquité, la Mer Egée s'étendait à la place des champs, jusqu'aux pieds de la ville de Priène




Comme à Aphrodisias, nous observons plusieurs socles de colonnes avec des trous et des rigoles permettant de faire couler du plomb liquide et d’assembler ainsi les colonnes (voir Comment construisait-on les colonnes ?). On remarque aussi de petites encoches dans certaines dalles au sol : de même que pour les colonnes, du plomb liquide était coulé dans ces rainures, permettant d’attacher les dalles entre elles au sol.

Aujourd’hui, il ne reste plus rien car le plomb a été volé au cours des siècles !

Nous continuons à nous balader dans la ville aux rues rectilignes en passant devant le Temple d’Asclépios, dieu de la Médecine et le Bouleutérion, où se rassemblaient les dignitaires pour débattre et discuter des affaires de la ville.

Bouleuterion

Temple d'Asclépios

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau