15.07.14 

Jour 2

TRABZON (ou TREBIZONDE en français) 

Cet après-midi, visite de la ville de Trabzon au programme. Nous commençons par une église, appelée la Petite Sainte-Sophie.

          La Petite Sainte-Sophie (Ayasofya) 

Histoire

Cette église a été fondée au XIIIème siècle sous le règne de Manuel Komnenos  (1238-1263), à l’emplacement d’une ancienne chapelle chrétienne du IVème siècle, qui auparavant avait sûrement dû servir de temple païen.  Lors de la conquête de Trabzon par Fatih Sultan Mehmet en 1461, elle fut convertie en mosquée une première fois et servit de lieu de culte musulman pendant près de 500 ans. Elle connut plusieurs restaurations au cours des siècles, financées par des bienfaiteurs voulant préserver l’église. Pendant la Première Guerre Mondiale, elle fut utilisée comme d’abord comme entrepôt d’armes,  puis comme hôpital pour les Russes, et enfin à nouveau comme une mosquée. En 1964, un décret fut signé pour la transformer en musée mais il y a un an à peine, en 2013, elle fut de nouveau convertie en mosquée.


Pourquoi appelle-t-on cette église la Petite Sainte-Sophie ?

Cette église possède le même type d’architecture que celle de la Sainte-Sophie d’Istanbul, ce sont toutes les deux des églises à double nefs, en forme de T. Et comme la Sainte-Sophie d’Istanbul, cette petite église de Trabzon fut d’abord une église ensuite convertie en mosquée. Ces deux points communs d’ordre architectural et historique, ont valu à l’église de Trabzon le nom de la Petite Sainte-Sophie ou Ayasofia en turc (« aya » signifiant « sainte »).

Dans le jardin entourant la Petite Ayasofya se trouve également une tour. Bâtie au XVème siècle, elle servit au départ de clocher de phare et de minaret pour l’appel à la prière aujourd’hui.

Même si elle n’a pas la grandeur de sa sœur à Istanbul, la Petite Sainte-Sophie dégage un certain charme, entourée d’un jardin verdoyant sur fond bleu. Nous nous arrêtons devant une première arche, soutenue par quatre colonnes. Les bas-reliefs du fronton datent du XIIIème siècle et sont assez bien conservés lorsqu’on sait qu’ils n’ont subi aucune restauration.

De gauche à droite, on peut voir différentes scène : La naissance d’Adam et Eve/ Adam et Eve vivant au Paradis/ Le Fruit Interdit/ Adam et Eve chassé du paradis/ Le Premier Meurtre : Kabil tue Habil

Le Premier Meurtre est un épisode qui se réfère au Coran. Kabil (aussi appelé Caïn)  et Habil (aussi appelé Abel) sont deux frères, fils d’Adam et Eve. Les deux frères se disputent à propos d’une histoire de mariage et, dans un excès de colère,  Kâbîl tue Habil, ce qui constituera le premier meurtre sur Terre.

Lire l’extrait du Coran correspondant >>

Au sommet de la voûte, au centre, on peut voir un aigle à une tête, symbole de l’Empereur Komnenos qui fonda cette église et dont la dynastie régna pendant près de 3 siècles sur ces terres.

 

 

 

 



On peut voir en se rapprochant des colonnes qu’elles sont faites d’un assemblage de matériaux hétéroclites. En fait, elles proviennent d’autres sites plus anciens. En effet, en Turquie, et ce est valable pour de très nombreux sites, à chaque fois que l’on construit un nouveau monument, on utilise les matériaux d’anciens sites. Ici, les colonnes proviennent certainement d’édifices gréco-romains.
D’ailleurs, on peut remarquer que cet édifice a emprunté des techniques de construction romaine, comme la clé de voûte, les coupoles.

 

Dans la nef gauche de l’église, une série de fresques représentant des scènes bibliques remplissent les murs. Elles datent de la fondation de la chapelle, au XIIIème siècle.

Les Quatre Evangiles

On peut voir au centre de cette peinture quatre personnages tenant un livre dans leur bras. Ces quatre livres sont les quatre évangiles et quatre personnages, ceux qui les ont écrits : Marc, Jean, Matthieu et Luc. Le lion (à droite) représente Marc, l’Aigle (en haut) représente Jean, le Taureau (à gauche) représente Luc et l’Homme (en bas) représente Matthieu.
 

Jésus enseignant dans le Temple

Guérison d’un aveugle au bassin de Siloam (ou Siloé)

Jésus rencontra un homme aveugle de naissance. Pour le soigner, Jésus cracha par terre, fit de la boue avec sa salive, appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle puis lui dit d’aller se rincer les yeux au réservoir de Siloam (ou Siloé). C’est ce qu’il fit et l’aveugle retrouva miraculeusement la vue !

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Le Baptême

Jésus se rend en Judée et baptise ses disciples au fur et à mesure de l’avancée de son voyage.

 

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau