15.07.14 

Jour 2

TRABZON [suite]

          La Vieille Ville

Après l’excursion à Ayasofya, nous partons maintenant explorer la vielle ville de Trabzon.

                    Gülbahar Hatun Camii

 

 

Cette mosquée (Camii signifie mosquée en Turc donc littéralement, c’est la « Mosquée de Gülbahar Hatun ») fut construite en 1514 par Selim Ier  (1470-1520) en l’honneur de sa mère Gülbahar Hatun, lorsque celle-ci décéda.

A gauche de la mosquée, se dresse le Mausolée de Gülbahar Hatun, la mère de Selim Ier. En Turquie, les mausolées sont très reconnaissables : ce sont des bâtiments à la forme octogonale. Dès qu’on voit un bâtiment de forme octogonale, on peut être sûr qu’il s’agit d’un mausolée.

A l’intérieur de ce mausolée se trouve un cercueil symbolique de la mère de Selim Ier. En effet, je dis symbolique car le corps de la défunte ne s’y trouve pas, le cercueil sert juste à matérialiser la morte.  Dans la tradition musulmane, les corps sont enterrés.

 

Enterrement selon la tradition musulmane

Près des mosquées, on retrouve fréquemment deux tables en pierre, comme c’est le cas dans la Gülbahar Hatun Camii. Lorsqu’une personne décède, elle est enveloppée dans un linceul blanc et on expose son cadavre sur ces tables de pierre pour que les proches du défunt viennent se recueillir auprès du mort et pour que l’imam procède aux prières et aux bénédictions sur le corps du défunt.
Le corps est ensuite transporté sur une civière jusqu’au cimetière où le cadavre sera directement enterré dans la terre (on ne le met pas dans un cercueil comme dans la tradition chrétienne), toujours enveloppé dans le linceul blanc.
S’il s’agit d’un personnage important, on édifiera un mausolée à la forme octogonale dans lequel on placera un cercueil symbolique, matérialisant le mort, comme c’est le cas pour la mère de Selim Ier.
 

                    Les Anciens Remparts

Nous passons devant les anciens remparts de la ville. Il y avait deux séries de remparts, intérieurs et extérieurs, construits en forme de U, permettant d’encercler totalement la ville.

Nous traversons ensuite le Pont de Tabakhane qui offre une belle vue sur des jardins récemment aménagés. Avant, il y avait des habitations à cet endroit, mais la zone étant très inondable, les maisons ont été détruites et remplacées par des jardins.

Depuis le pont, on peut également apercevoir les anciens remparts extérieurs cette fois-ci, sur lesquels se sont construits des maisons.

Nous continuons un peu plus loin et traversons un autre pont où l’on peut voir des maisons en train d’être démolies. Elles sont détruites pour être reconstruites selon les normes sismiques, maintenant obligatoires en Turquie qui subit de nombreux tremblement de terre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau