17.07.14 

Jour 4

URFA [suite] 

          Dîner au sommet de la Citadelle d'Urfa

Le soir nous allons dîner dans un restaurant situé sur les marches menant à la citadelle. On avait réservé le restaurant dans l’après-midi car on avait trouvé la vue très belle et heureusement car le resto est plein à craquer à cause du Ramadan !Le soir nous allons dîner dans un restaurant situé sur les marches menant à la citadelle. On avait réservé le restaurant dans l’après-midi car on avait trouvé la vue très belle et heureusement car le resto est plein à craquer à cause du Ramadan !

Une grande mosquée se trouve en contrebas du restaurant et nous arrivons au moment où l’imam commence à chanter, annonçant la fin du jeûne de la journée.  Sur la mosquée, une banderole a été attachée entre les deux minarets et des messages éclairés en vert circulent sur cette guirlande de petites loupiotes. En gros, il y est écrit « Heureux est celui qui fait le Ramadan, car il plaît à Dieu, etc… ». 

C’est bon, nous avons donc enfin le droit de manger ! (on a fait nous aussi Ramadan sans s’en rendre compte car nous n’avons rien trouvé à manger pour le midi, la région que nous avons visitée étant très peu peuplée et désertique).


 

 



Nous goûtons les traditionnelles pizzas turques qui se révèlent être délicieuses ! Ce sont des pizzas de viande hachée de forme allongée. La pâte est délicieuse et est une variante du pain pide que l’on peut voir dans toutes les boulangeries. Nous goûtons également un kébab de viande au yaourt. Tous les plats sont accompagnés, comme on commence à en avoir l’habitude, de la traditionnelle boisson au yaourt permettant d’adoucir le goût épicé !  

Le cuisto du restaurant accepte gentiment de nous faire une démonstration de la préparation d’un pide du matin, une sorte de pain que les Turcs mangent le matin.

Préparation du pide

D’abord, le cuistot étale la pâte puis une fois la forme voulue obtenue, il met un petit peu de yaourt liquide et d’œuf sur le dessus. 

Puis, il  bosselle la pâte avec ses doigts pour obtenir les ondulations caractéristiques de ce pain.

Ensuite, celui qui est chargé de la cuisson parsème la pâte avec des graines de sésame puis enfourne le tout dans le four à bois.
Après un certain temps de cuisson, il ressort le pain puis met du carton ou du papier journal à l’intérieur du four pour provoquer de grosses flammes. A l’aide de la pelle à pain, il approche le pide près des grandes flammes pour le faire griller sur le dessus.

Deux-trois minutes plus tard, il ressort le pide du four et voilà, c’est prêt ! Il nous offre alors très gentiment ce pain qu’il a préparé exclusivement pour nous faire une démonstration !

Nous admirons une dernière fois la vue d’Urfa éclairée et redescendons à notre hôtel. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau