17.07.14 

Jour 4

URFA [suite] 

          Le Grand Bazar d'Urfa 

Nous flânons à travers les étals et l’odeur des pide (nom des pains turcs en forme de galette ovale aplatie) en train de cuire dans les boulangeries parfume délicieusement ce bazar. Nous passons devant les échoppes de tissus et voyons des hommes en train de fabriquer des vêtements à la machine à coudre, des forgerons, des jeunes en train de sculpter divers objets en métal, d’autres en train de pousser des chariots de poivrons verts à travers les ruelles étroites du marché…

 

 

 


 

A l’intérieur du bazar se trouve un bedesten, terme qui désigne un ancien caravansérail. C’était un « Han de Soie », c’est-à-dire un caravansérail où se vendait de la soie (han signifie caravansérail).  Les caravaniers qui entreposaient leurs marchandises ici ne payaient pas de loyer mais  les propriétaires du han prenaient directement une part en nature sur leurs marchandises.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau