20.07.14 

Jour 7

Ensemble de Divirgi :  La Grande Mosquée (Ulu Camii) et l'Hôpital de Divirgi (Darussifa)

 

 

 


Ce site n’était pas au programme mais on remercie fortement Kadir de nous l’avoir fait découvrir ! Ce complexe est composé de l’Ulu Camii (Grande Mosquée) et de Darüşşifa (l’Hôpital).

Auparavant, le village de Divriği faisait partie du Megujekid Beylik sous l’autorité du Bey Ahmet Shah.
Le bey est une sorte de chef de clan, un peu l’équivalent des seigneurs en France : les seigneurs gouvernaient leurs terres de façon indépendante, tout en prêtant allégeance au roi et en restant sous sa souveraineté. Là,  c’est un peu la même chose, les Beys gouvernaient leur territoire (appelé un bey également), et prêtaient souvent allégeance à d’autres souverains plus puissants.

Le Bey Ahmet Shah avait prêté allégeance aux Seldjoukides qui dominaient la Turquie au XIIème siècle.  C’est lui qui fit construire la Grande Mosquée qui date donc de cette époque. L’Hôpital à côté de la Grande Mosquée a été construit et financé par sa femme, Turan Melek Sultan.

C’est l’incroyable richesse et finesse des sculptures des portes de la Grande Mosquée qui ont fait toute la renommée de ce site et l’on fait entrer parmi les très prestigieux monuments classés par l’UNESCO. 

Voici d'ailleurs un un site internet très intéressant à propos de l'Ensemble  de Divriği qui propose une visite en 3D des monuments, vraiment très bien réalisée : 
http://www.divrigiulucamii.com/en/

          Ulu Camii

                    Porte Ouest

Nous admirons d’abord la Porte Ouest appartenant à la Mosquée. Il est difficile de décrire la réelle splendeur de ces portes ! Des centaines voire des milliers de motifs imbriqués les uns dans les autres d’une précision incroyable, il y en a tellement qu’on ne sait où regarder ! Je crois que j’arrêterai ma description ici et me contenterai de reprendre l’expression d’Evliya Çelebi (1611-1682), un célèbre voyageur de l’Empire Ottoman, qui, arrivé devant ces portes dit « Les langues sont muettes, les crayons sont brisés ».

Sur cette Porte Ouest, on peut voir d’innombrables reliefs dont l’Aigle à deux têtes, emblème de l’Empire Seldjoukide, qui voyait dans l’aigle, un symbole de force et de grandeur. A ses côtés, on peut voir un faucon, tête inclinée vers le bas. Ce faucon est le symbole des Megujekids, dynastie à laquelle appartenait le constructeur de cette mosquée. La tête du faucon est inclinée pour montrer son allégeance et son respect  à l’Empire Seldjoukide.

A gauche, le faucon emblème des Megujekids L'aigle à deux têtes, emblème des Seldjoukides

L'aigle à deux têtes, emblème des Seldjoukides

Sur le linteau de cette porte, est écrit en belle écriture arabe : « Ahmet Shah, fils de Süleyman Shah, fils de Shehinsha, pitoyable esclave ayant besoin de la compassion d’Allah et souverain juste, prescrivit la construction de cette mosquée l’an 626H- 1228M, qu’Allah préserve cette propriété »

On peut apercevoir sur cette porte de nombreuses représentations de tulipes (par exemple sur la frise verticale la plus à gauche et une tulipe à 3 pétales renversées vers le centre de la colonne de droite).  La tulipe est un symbole d’Allah car elle est constituée d’une unique fleur qui  émerge d’un unique bulbe. La tulipe est ainsi symbole d’unité divine.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau