20.07.14 

Jour 7

Ensemble de Divirgi :  La Grande Mosquée (Ulu Camii) et l'Hôpital de Divirgi (Darussifa) [suite]

          Ulu Camii [suite]

                    A l'intérieur de l'Ulu Camii

Nous pénétrons à l’intérieur de la Grande Mosquée à travers la monumentale Porte Ouest. Si les portes extérieures sont richement ornées, cela contraste avec l’intérieur beaucoup plus sobre. 

 

 

 

 

Le mihrab

Le mihrab est une niche creusée dans le mur qui indique la qibla, c’est-à-dire la direction de La Mecque.

Tout en haut, dans l’espace voûté, au sommet du mihrab, il y a une représentation de tulipe, allégorie d’Allah.
Sur la portion inférieure, il y a des cœurs renversés pleins et sur la partie encore en-dessous, des cœurs renversés vides. Cela signifie symboliquement que ceux qui sont près d’Allah sont remplis de sa lumière divine et de ses grâces tandis que ceux qui s’en éloignent (les cœurs les plus bas) ne peuvent être emplis de la lueur divine. 

Minbar

Dans la mosquée, on trouve un incroyable minbar sculpté dont les ornements sont à l’image des portes  extérieures de la Mosquée. Le minbar est fait tout entier d’ébène et lorsque l’on s’approche on réalise avec quelle minutie le sculpteur a réalisé cette œuvre ! Il a en effet consacré plus d’une dizaine d’années à ce chef d’oeuvre !

                    La Porte du Paradis

Une autre porte dont la magnificence encore une fois est incroyable ! Son nom est, bien sûr, dû en partie à sa splendeur mais aussi parce que les reliefs représentent tous le Paradis. 

On retrouve une belle inscription en arabe dont le contenu est presque identique à celui de la Porte Ouest :  « Ahmet Shah, fils de Süleyman Shah, fils de Shehinsha, pitoyable esclave ayant besoin de la compassion d’Allah prescrivit la construction de cette mosquée l’un des mois de l’an 626 Hijri » 

 

On peut voir que les colonnes ne sont pas taillées d’un seul bloc mais faites de plusieurs tronçons empilés.

                    La Porte du Shah

A l’arrière de la mosquée se trouve la Porte du Shah, plus modeste que les deux autres. C’est par cette porte que le Shah, titre qui désigne un monarque ou un souverain, entrait dans la mosquée. La porte d’entrée est très petite pour obliger le Shah à s’incliner en entrant. Ainsi, il montrait que même si en temps normal, il était supérieur aux autres hommes, il restait inférieur à Allah et s’inclinait devant lui. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau