20.07.14 

Jour 7

Ensemble de Divirgi :  La Grande Mosquée (Ulu Camii) et l'Hôpital de Divirgi (Darussifa) [suite]

          Darussifa (l'Hôpital) et la Porte Couronnée

La Porte de l’Hôpital, aussi appelée Porte Couronnée est  monumentale et aussi sublime que la Porte Ouest et la Porte du Paradis.

La femme du  Bey Ahmet Shah, celui qui fit construire la mosquée, finança la construction de l’Hôpital. Elle se nommait  Turan Melek Sultan, Melek signifiant « déesse », rien que ça !

On soignait dans cet hôpital des patients victimes de maladies mentales. Sur les côtés se trouvaient les chambres des patients. La salle du fond, un peu surélevée, servait de scènes aux musiciens. Pour calmer les patients, on jouait effectivement de la flûte en permanence. Au centre, il y a une petite piscine avec un écoulement en spirale. On pensait que le clapotis de l’eau, mêlé au chant de la flûte et à l’étude de textes sacrés permettraient de calmer les malades et de les soigner à long terme.

Cette drôle de poignée se trouvait sur la porte en bois de l’Hôpital. Le gros heurtoir du haut produisait un son grave quand on frappait et le plus petit (un peu plus bas à gauche), un son plus aiguë. Lorsqu’un homme arrivait à l’hôpital, il utilisait le gros heurtoir pour que ce soit un homme qui vienne lui ouvrir et si c’était une femme qui venait rendre visite à l’Hôpital, elle utilisait le petit pour que ce soit une femme qui vienne lui ouvrir.

 

          Le Village de Divirgi et ses vestiges historiques

Nous quittons le complexe formé par la Grande Mosquée et l’Hôpital et allons visiter le village de Divriği un peu plus bas.

On peut apercevoir le Divriği Kalesi, qui est l’ancien château de cette ville, perché sur une colline en hauteur.

On se promène dans les rues et apercevons plusieurs mausolées et mosquées dont une en bois, chose assez inhabituel en Turquie.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau