21.07.14 

Jour 8

LA CAPPADOCE

En nous levant ce matin, nous pouvons contempler la vue depuis notre petite terrasse et aussi arpenter les jolies pièces de l’hôtel qui exercent toujours autant leur charme sur nous que la veille.

Avant de commencer les visites, Kadir nous fait ce matin une petite introduction sur la Cappadoce. 

La Cappadoce actuelle s’inscrit dans un triangle formé par les trois villes de Nevşehir, Niğde et Kayseri.
Cette région et ses surprenantes formations rocheuses ont été sculptées au cours de ces des derniers millions d’années. Sa formation a commencé au Miocène, il y a plus de 15 millions d’années. Suite à plusieurs explosions de volcans des strates de cendres volcaniques se sont déposées au sol et se sont accumulées au cours du temps formant un sol très friable. C’est le volcan Erciyes qui a permis la formation de la dernière strate de la Cappadoce.  Lors de son éruption, il a projeté des basaltes dont la température variait entre 400°C et 600°C et qui ont permis de solidifier ensemble le reste des couches friables (car le basalte est très dur). L’eau, le vent et l’érosion ont ensuite creusé les canyons des vallées de la Cappadoce. Les formations rocheuses  que l’on voit aujourd’hui n’ont été possibles que parce que la dernière couche de basalte est très solide et maintient le reste, sinon, tout se serait simplement effondré avec le temps car les autres strates étaient très friables. L’explication peut paraître un peu abstraite si on n’a jamais vu la Cappadoce mais on se rend mieux compte du phénomène lorsque l’on voit les photos.

Les différentes strates ont été altérés par l’eau ce qui est à l’origine de la formation d’oxyde de fer, responsables des tons rouges de la Vallée Rouge et Rose, de souffre à l’origine d’une couleur jaune, etc…

Petite histoire de la Cappadoce

A l’époque néolithique, la Cappadoce fut habitée par des peuplades troglodytes qui creusèrent de nombreuses habitations dans les roches friables de la Cappadoce. Les Hittites, civilisation qui établit un puissant empire en Anatolie vers le 2ème millénaire avant J-C, s’installèrent ensuite dans la région. Après avoir connu son apogée, l’Empire Hittite déclina et les souverains, à cause d’histoire d’héritage, de rivalités territoriales, finirent par brûler eux-mêmes la capitale de leur royaume. Les Romains, arrivés en 132 av J-C en Anatolie, puis les Byzantins succédèrent aux Hittites. A partir du IVème siècle, la Cappadoce connut une forte affluence de chrétiens, qui, persécutés, vinrent trouver refuge dans la région. Ils utilisèrent les habitations laissées par les peuplades troglodytes et les transformèrent en église, monastère, etc… Le christianisme connut un âge d’or dans cette région jusqu’au XIème siècle, laissant quelques 600 églises troglodytes dans la Cappadoce dont certaines sont incroyablement bien conservées. La Cappadoce fut ensuite peuplée par les Seldjoukides, puis les Ottomans et aujourd’hui, par l’Homo Turisticus !

Le nom de « Cappadoce » ( Kapadokya en turc) vient d’un terme assyrien « Katpatuka » qui signifie le « Pays des Beaux Chevaux ». En effet, la Cappadoce était réputée pour la résistance de ses chevaux. Les élevages de la région étaient fameux et les montures cappadociennes très demandées.

Point de vue sur Göreme

Nous partons pour nous rendre au premier départ de randonnée mais d’abord nous nous arrêtons à un point de vue donnant sur la ville de Göreme.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau