22.07.14 

Jour 9

Vallée d'Ihlara, la vallée aux églises

A présent, nous partons pour une randonnée à la découverte d’une nouvelle vallée de la Cappadoce, celle d’Ihlara. C’est un immense canyon délimité par des falaises aux tons rougeâtres. En bas, une rivière coule et est à l’origine d’une forêt verdoyante.  

 

En plus de ce magnifique cadre, la vallée d’Ihlara abrite aussi de nombreuses églises troglodytes tout au long des rives du cours d’eau central. Il y a en tout une centaine d’églises étalées sur une trentaine de kilomètres et encore de nombreuses autres constructions troglodytes. Le christianisme se développa dans la vallée  à partir du IVème siècle et semble s’y être épanoui. D’abord persécutés, les chrétiens furent ensuite plutôt bien traités par les Seldjoukides et les Ottomans qui les laissèrent libres de pratiquer leur culte, d’où la prolifération des églises.

Nous descendons dans les vastes gorges d’Ihlara et entamons la randonnée qui nous fait serpenter à travers la végétation le long de la rivière. Très tôt, on aperçoit de nombreuses traces d’habitat troglodytes. Nous marchons un long moment sans rencontrer d’église et on se demande si on n’en a pas ratées.  Comme on n’en voit toujours pas, nous décidons de traverser la rivière et voir s’il n’y en aurait pas sur l’autre rive.

Eğritaş Kilise (Eglise Eğritaş)

Et effectivement, nous arrivons devant une première église ! A l’intérieur, il reste aussi quelques fresques et des tombes. Elles paraissent toute petites (voir photo ci-dessous) ! Les chrétiens ne devaient être ni grands ni gros !

Tombes au sol

Tombeau décoré

Dans la petite chambre au sud de l’édifice, on trouve une tombe au-dessous de laquelle se trouve une fresque tapissant le fond d’une arcade voûté.

Trois jeunes Juifs dans la Fournaise

Le roi Nebucadnetsar fit arrêter trois jeunes hommes juifs car ses conseillers lui avaient appris que les Juifs ne vénéraient ni ses dieux ni lui-même. Alors le roi ordonne qu’on jette ces trois jeunes gens dans une fournaise mais surprise, alors qu’ils auraient dû mourir, le roi et ses partisans voient 4 hommes marcher dans la fournaise : il s’agit des trois jeunes juifs accompagnés de Jésus. Dès lors, le roi abandonnera ses anciennes croyances et adoptera la religion juive.

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Au centre de l’église, il reste quelques fresques au niveau du plafond et de la coupole centrale, mais elles sont toutes en mauvais état.

En haut dans le coin à gauche, on peut voir les deux bras restants d’une ancienne croix.

Sur cette photo, il y a trois frises successives qui décrivent les premiers épisodes de la vie de Jésus (zoom sur les frises)  :

Sur la 1ère  frise, dans l’ordre de gauche à droite, on a : L'AnnonciationLa Visite de Marie à sa cousine Elisabeth, (les deux sont en train de se faire la bise), puis L'Epreuve de l'eau Amère.

            Epreuve de l’eau amère

C’est une épreuve à laquelle Dieu demanda que les hommes se soumettent. Si un mari soupçonne sa femme de le tromper, il faut qu’il emmène sa femme chez le sacrificateur. Il lui fera boire les eaux amères et si la femme se révèle coupable d’adultère, elle mourra sinon, elle deviendra fertile et aura des enfants.

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Sur la 2ème frise : la Nativité : à droite, on voit les 3 Mages, au milieu la Vierge et son enfant couchés, à droite, trois bergers et l’Enfant Jésus.

            La Nativité 

Marie et Joseph se rendent à Béthléem et ne trouvant pas d’auberge, ils s’installent dans une étable où Marie accouche de l’enfant Jésus.
A quelques kilomètres de là, des anges viennent annoncer à des bergers qu’un enfant divin est né, ceux-ci se rendirent à l’étable et virent que les anges avaient dit vrai.
 

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>


            La visite des Trois Mages à l’enfant Jésus

En Orient, les Trois Mages aperçurent une étoile qui annonçait la naissance de Jésus et décidèrent de la suivre pour aller adorer le petit enfant. Ils suivirent cette étoile et passèrent par le royaume d’Hérode, la Judée.  Un présage avait été fait à Hérode comme quoi Jésus deviendrait roi des Hébreux à sa place et furieux de savoir qu’il allait bientôt être détrôné, il commença à vouloir se débarrasser de l’enfant.  Ayant entendu parler des Trois Mages qui allaient se rendre à Bethléem pour voir Jésus, il les convoqua et leur demanda de prendre toutes les informations nécessaires sur l’enfant, pour, soi-disant, venir ensuite l’adorer lui-même. Les Mages continuèrent leur chemin et arrivèrent à l’étable où Jésus était né. Après avoir été alertés en songe que les attentions d’Hérode étaient mauvaises, les Mages contournèrent la Judée et prirent un autre chemin pour rentrer chez eux.

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Sur la 3ème frise : Le Rêve de Joseph, la Fuite en Egypte et le commandement du Massacre des Innocents par le roi Hérode.

            La fuite en Egypte

Après la naissance de Jésus, Joseph reçoit un rêve du Seigneur dans lequel ce dernier lui ordonne de fuir en Egypte avec Jésus et Marie, pour le protéger du roi Hérode (cf La Visite des Trois Mages). De nuit, Joseph emporta Marie et le nouveau-né et prit la direction de l’Egypte.

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>


            Le Massacre des Innocents

Hérode, qui avait appris qu’il avait été trompé par les Mages, entra dans une folle colère et ordonna qu’on tue tous les enfants âgés de moins de 2 ans dans tout son royaume, pour être sûr de tuer Jésus, le futur héritier qui devait le détrôner : c’est le Massacre des Innocents. Jésus, caché en Egypte par Joseph, y échappera.

Lire l’extrait de la Bible correspondant >>

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau